PEC 2 Journalistes tués en Ukraine

by

[ A+ ] /[ A- ]

www.pressemblem.c
La PEC déplore la mort de deux journalistes ukrainiens et demande
à toutes les parties au conflit d’assurer la sécurité des médias.

Genève, 5 mars 2022 – L’ONG basée à Genève Presse Emblème Campagne (PEC)
déplore la mort de deux journalistes ukrainiens lors de la première
semaine de l’agression de la Russie contre l’Ukraine et exhorte les Nations Unies à
reconnaître leurs services professionnels pour la diffusion d’authentiques
informations sur le conflit en cours.

Le journaliste Shakirov Dilerbek Shukurovych, originaire de Kherson
a été tué le 26 février et le caméraman de télévision Yevhenii Sakun
a perdu la vie dans les attaques russes contre la capitale ukrainienne
Kiev le 1er mars 2022. Tous deux ont été victimes de l’agression russe
en Ukraine qui a commencé la dernière semaine de février
au mépris des lois internationales. La PEC a condamné dans
les termes les plus fermes les actions russes et a lancé un appel
à toutes les parties leur demandant d’assurer la sûreté et la sécurité
des journalistes.

“La PEC a également exhorté toutes les parties à s’abstenir de diffuser
de la propagande pour la guerre ou d’inciter à l’hostilité ou à la violence.
Nous sommes solidaires des médias russes indépendants qui continuent
de rapporter la vérité dans une situation difficile. De plus, nous avons
demandé aux autorités russes de ne pas censurer les reportages des
médias indépendants sur l’invasion et d’éviter de détenir des
journalistes qui couvrent les manifestations anti-guerre »,
a déclaré Blaise Lempen, secrétaire général de la PEC, ajoutant que
tous les journalistes sur le terrain ont été invités à prendre des mesures de
précaution.

Auparavant, l’ONG de défense des journalistes avait condamné l’attaque
d’un missile russe contre la tour de télévision de Kiev
qui facilitait la diffusion des radios et les journaux télévisés,
une attaque contre une infrastructure
civile contraire à la résolution 2222 du Conseil de sécurité de l’ONU.
Elle s’est aussi félicitée vendredi de l’adoption d’une résolution par
le Conseil des droits de l’homme basé à Genève condamnant les violations des droits
et les abus en Ukraine, demandant un retrait rapide et vérifiable des troupes russes
et établissant une commission d’enquête internationale indépendante
pour enquêter sur les violations des droits de l’homme et du droit
international humanitaire en Ukraine.
Plus d’infos sur: