Communiqué PEC

by

[ A+ ] /[ A- ]

PEC présente ses condoléances au décès du scribe d’Odisha Rohit Biswal dans une explosion

Genève

Press Emblem Campaign (PEC), la sécurité mondiale des médias et organisme des droits de l’homme, pleure la disparition d’un scribe indien prometteur dans un l’explosion d’une mine terrestre, plantée par des rebelles de gauche dans la localité de Kalahandi province d’Odisha.

Originaire du village de Mohangiri sous Madanpur Rampur région, Rohit Kumar Biswal (40 ans) a marché sur la mine le 5 février 2022 et mourut sur place. Rohit travaillait pour un quotidien Oriya (Dharitri) et il est allé rapporteur sur les affiches d’extrémistes d’ultra-gauche (appartenant à des Partis communistes de l’Inde-maoïste), qui ont été mis sur des arbres près du Pont Karlakhunta demandant aux gens de boycotter les prochaines élections locales (Panchayat) effectuées en différentes phases du 16 au 24 février suivant.
Le chef du gouvernement d’Odisha, Naveen Patnaik, a exprimé son chagrin face à Rohit mort et a annoncé une indemnisation de 1,3 million de roupies indiennes à la famille endeuillée. Affirmant qu’il n’y a pas de place pour la violence dans la démocratie, Patnaik a assuré que le gouvernement prendrait les mesures nécessaires contre les auteurs en vertu de la loi.

“Nous exprimons notre profond chagrin face au décès de Rohit Kumar Biswal, qui est mort dans l’exercice de ses fonctions de journaliste.

Après 12 journalistes blessés courant janvier, où le Mexique était en tête avec le meurtre de quatre scribes, suivi par le Pakistan, Haïti, le Kazakhstan, le Myanmar, le Honduras et Philippines, l’Inde en a ajouté un de plus au début de cette année deuxième mois », a déclaré Blaise Lempen, secrétaire général de la PEC (www.pressemblem.ch).

L’année publiéee a enregistré le meurtre de 79 employés des médias par des assaillants dans 29 pays, où l’Afghanistan est sorti comme le plus pays dangereux pour les journalistes avec 12 victimes, suivi de Mexique (10 morts), Pakistan (7) , Inde (6), Philippines, Yémen (4 chacun), République démocratique du Congo (3), Myanmar, Bangladesh, Brésil, Colombie, Kenya, Nigéria, Somalie, Azerbaïdjan, Éthiopie, Burkina-Faso, Turquie (2 chacun), etc. L’Inde a perdu plus tôt Buddhinath Avinash Jha (un journaliste cum Right to activiste de l’information) du Bihar le 12 novembre, a informé Nava Thakuria, représentant de PEC en Inde, ajoutant que le pays peuplé anciens travailleurs des médias perdus, à savoir Ashu Yadav, Sulabh Srivastava, Ch. Keshav, Manish Kumar Singh et Raman Kashyap aux assaillants en 2021. De plus,