MINUSMA: POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE

by

[ A+ ] /[ A- ]

Comme à l’accoutumé la MINUSMA a tenue son habituel point de presse ce matin vers 11 heures à son HeadQuaters sise à l’Hotel de l’Amitié.

minusmaaaaaaa

Voici la teneur du document lue et commentée par Monsieur Olivier SALGADO  PORTE PAROLE de la MINUSMA

• Le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) et Chef de la MINUSMA, M. Mongi Hamdi, a été reçu en audience à Koulouba par le Président de la République du Mali samedi dernier.

• Durant cette rencontre, ils ont abordé les développements regrettables qui se sont récemment déroulés à Amassine et Anefis, tout en s’accordant sur le fait que ceux-ci constituaient des violations graves du cessez-le-feu. M. Hamdi s’est félicité de l’engagement personnel du Président en faveur du processus de paix ainsi que son appel au retrait des forces présentes actuellement à Anefis.La MINUSMA faciliteral’application de cettedécision.
• Le RSSG a également rencontré lundi le Premier Ministre du Mali dans le cadre de ses consultations régulières avec le Gouvernement. Au cours de cette rencontre, les derniers développements et la dégradation de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans le nord du pays ont été abordés. M. Hamdi a réitéré que la MINUSMA et la Communauté internationale demeuraient engagées aux côtés du Gouvernement du Mali et les parties signataires dans la mise en œuvre de l’Accord de paix.
Sécurité

• Jeudi 27 août, Des individus armés non identifiés ont attaqué le village d’Echelle à 30 km de Goundam pendant la foire.

Les assaillants qui tiraient en l’air ont pillé plusieurs propriétés et volé plusieurs véhicules. La population a tué l’un des assaillants et par peur de représailles a demandé à la MINUSMA d’intervenir. La Mission a immédiatement déployé une Equipe d’Intervention Rapide et des moyens aériens sur les lieux. Des Casques bleus sont ensuite restés sur place plusieurs jours pour assurer la protection de la population, ils ont été relevés par FAMA mardi dernier.

La MINUSMA condamne fermement les attaques contre les populations civiles et reste déterminée à employer les moyens nécessaires pour les défendre en cas de danger imminent, conformément à son Mandat.

• Du 28 au 29 août dernier, un détachement de l’unité fluviale bangladaise de la MINUSMA à Gao a effectué une opération de contrôle et de sécurisation des populations riveraines sur l’axe Gao-Ansongo-Gao. Il faut rappeler que ces patrouilles militaires à longues portées sur les eaux du fleuve Niger, ont pour but de contribuer à sécuriser cet axe stratégique, où se croisent plusieurs bateaux de transports de passagers, de marchandises, et autres embarcations, mais aussi où les populations exercent d’intenses activités de pêche, d’agriculture et d’élevage.
• La MINUSMA condamne l’attaque le 1er septembre par des hommes armés non identifiés contre un poste de l’armée malienne sur la route de Taoudéni, dans la région de Tombouctou. Des telles actions contribuent à la dégradation de la situation sécuritaire.

La MINUSMA présente ses condoléances aux familles endeuillées, au Gouvernement du Mali ainsi qu’aux FAMa, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

• Le 1er septembre, aux environs de 13h20, des hommes armés non-identifiés ont attaqué un convoi logistique de la MINUSMA qui était escorté par la Force de la MINUSMA sur l’axe Gao-Ménaka, a environs 65 km au sud de Gao. Un contractuel civil a été blessé, puis évacué sur Gao. Une Equipe d’intervention Rapide de la MINUSMA s’est immédiatement déployée sur place.

• Le 1er Septembre, de fortes pluies ont causé des inondations à Gao. Les premiers rapports indiquent que ces inondations ont sérieusement endommagé une douzaine de maison. Une personne a trouvé la mort, 3 autres ont été serieusement blessés lors de l’écroulement d’une des maisons dans le quartier 3. MINUSMA va apporter son assistance pour le drainage à Gao à compter d’aujourd’hui.

• Des soldats FAMA qui effectuaient une rotation hier entre Tenenkou et Sevare ont ete attaqués par des hommes armes non identifiés aKera, a 28km de Tenenkou dans la region de Mopti. L’attaque a fait plusieurs blessés. MINUSMA apporte son assistance médicale, condamne cette attaque et souhaite un retablissement rapide aux blessés. Il s’agit du second incident en moins d’un moins dans cette localité.

• Hier, et toujours suite aux fortes pluies, une embarcation transportant des dizaines de personnes qui se déplaçaient de Mopti à Niafunke a chaviré. Les autorités ont dénombré 19 morts et 70 rescapés et quatre portées disparues jeudi. A la demande du Gouvernement, la MINUSMA apporte son assistance et assurera le transport d’une delegation gouvernementale sur le site, a 8km de Youwaroum dans la region de Mopti.

Police

• Une formation de trois semaines sur la protection des VIPs organisée conjointement par la Police des Nations Unies (UNPOL) et EUCAP Sahel Mali au profit de neuf stagiaires de la Garde Nationale a été lancée à l’école de gendarmerie à Bamako lundi dernier.

• UNPOL a également démarré mardi dernier une première formation conjointe avec la Protection Civile du 1er au 18 septembre. Un total de plus de 15 cours sera offert pour les différentes sections de la Protection Civile.
Projets à impact rapide

• Le 20 août, a eu lieu la cérémonie d’inauguration du projet qui bénéficie à l’association ZEINA, qui œuvre dans le secteur agroalimentaire et qui mobilise une trentaine de femmes à Gao. Le projet d’un montant de 11.936.000 FCFA s’inscrit dans le cadre de la continuité de l’appui aux initiatives de la population de la région, et permettra de mieux contribuer au relèvement de l’économie locale et l’amélioration des conditions de vie des femmes et des enfants.

• Le 21 août, le Secrétaire Général au Conseil régional et représentant du Gouverneur de la région de Gao a procédé au lancement officiel de la remise du terrain de football à l’association sportive KoiraAllahawa, association d’éducation populaire qui contribue à la promotion du sport dans la région de Gao. Près de 17 millions de francs CFA, c’est le montant investi dans la réhabilitation du terrain de football du quartier de Boulgoundié de Gao. En finançant ce projet, la MINUSMA contribue à l’épanouissement et au bonheur de la jeunesse de Gao.

• Le 26 août, le système d’adduction d’eau financé par un QIP a été remis officiellement par la MINUSMA à la communauté locale du village d’Amadia, Commune Rurale d’Alafia, Cercle de Tombouctou. D’un montant de 21 millions de FCFA, le projet est sponsorisé par la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA et mis en œuvre par la Commune Rurale. Essentiellement composée d’éleveurs et d’agriculteurs, la population d’Amadia se voit dotée d’un forage fonctionnel avec une pompe solaire, un réseau d’adduction et d’un abreuvoir pour le bétail.

• Le 1er septembre, dans les locaux de la Coordination des Actions des ONG de Gao, a eu lieu une cérémonie de lancement du projet QIP d’Appui de la société civile au redéploiement des institutions étatiques et à l’accès à la justice des populations de la région de Gao, en présence des autorités locales et de la MINUSMA. D’un montant de près de 24.000.000 FCFA, le projet est sponsorisé par la section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires. Il intervient dans un contexte où le retour progressif des institutions étatiques doit s’accompagner d’un processus de restauration sociale permettant aux populations de demander justice et réparation des exactions dont elles ont été victimes. Le projet a permis d’identifier des organisations de la société civile pouvant intervenir dans ces domaines, renforcer leurs capacités sur les droits et garanties judiciaires des populations et former des para-juristes dans le cadre d’un Bureau d’Assistance Légale (BAL) offrant gratuitement des services d’orientation. Les justiciables en général, les femmes victimes de violences sexuelles pendant l’occupation et les mineurs impliqués dans les procédures judiciaires en particulier, sont les principaux bénéficiaires et verront leurs garanties judiciaires respectées. La cérémonie a coïncidé avec la formation desdits para-juristes et l’ouverture du Bureau d’Assistance Légale, équipé en matériel informatique et mobilier.
Affaires Civiles

• Le 19 août, la MINUSMA a organisé une séance de sensibilisation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble avec les jeunes de Ménaka. Les principaux points de discussions étaient axés sur les questions de la stigmatisation, des préjugés et la rumeur qui constituent des causes notoires dans l’effritement du tissu social. Aussi, les discussions ont tourné autour des mécanismes traditionnels de prévention et de résolution de conflit. Enfin, un accent particulier a été mis sur le rôle des jeunes et des femmes dans le processus de paix et de renforcement de la cohésion sociale. La MINUSMA a également organisé une session de sensibilisation sur l’Accord de Paix à l’endroit de 43 femmes membres de l’association féministe TINASS MAGALEN à Ménaka le 25 août.

• Le 22 août, la MINUSMA a facilité une réunion d’information entre l’Equipe d’Observation et de Vérification (EMOV) de Tombouctou et sept Chefs de Quartiers, afin que l’EMOV leur expose sa composition, sa mission et ses responsabilités, ainsi que le type de réponses existantes face aux allégations de violation du cessez-le-feu.

• A la demande des Maires de Djébock et Talataye, la MINUSMA a soutenu la sécurisation d’une session de dialogue intercommunautaire le 30 août à Tamkoutat (Cercle d’Ansongo). Cette session a réuni desleaders des communautésImghad, Daoussack, ainsi que de la Commune de Tin Hama. Ils se sont engagés à sensibiliser leur communauté respective contre toute violence intercommunautaire. La rencontre de réconciliation était une initiative du Maire de Djebock, suite aux violents accrochages entre communautés à Talataye-Indelimane le 20 juillet dernier.
Genre

• Dans le cadre de la promotion de la participation politique des femmes lors des prochaines élections des conseils des collectivités territoriales, la MINUSMA à travers l’Unité Genre a appuyé le Cadre de Concertation des Femmes des Partis Politiques (CCFP) dans l’organisation d’un Atelier de renforcement de capacités des potentielles candidates tenu à Bamako du 25 au 27 Août 2015.
• Les candidates se sont penchées sur les stratégies à développer pour être sur la liste de candidatures, comment se préparer pour une candidature et comment élaborer des messages de campagne pour les élections communales et régionales

– Après la lecture et le commentaire les journalistes présents ont posé des questions relatives à certains points notamment la question de l’évacuation d’Anefis par la plate forme et celle relative à l’attaque du Checking point des FAMA sur l’axe Tombouctou Taoudeni.

A toutes les questions le porte parole a donné des éclaircissements.  A la question de savoir si la MINUSMA voulait elle même entendre deux suspects arrêtés ce matin à Goundam, le porte parole Monsieur SALGADO dit ne pas être en possession de cette information et en conséquence ne pourra rien dire concernant le sujet.

Au de la MINUSMA et de ses collaborateurs présents Monsieur Olivier SALGADO Porte parole de la MINUSMA a remercié tous les médias qui ont bien voulu faire le déplacement.

Site web : http://minusma.unmissions.org
Photos de la MINUSMA:  http://www.flickr.com/photos/minusma
Vidéos de la MINUSMA : http://www.youtube.com/user/MINUSMA
MINUSMA sur Facebook :  https://www.facebook.com/minusma
MINUSMA sur Twitter :  https://twitter.com/UN_MINUSMA