Rions un peu avec Oumar Alhabibou Maiga

by

[ A+ ] /[ A- ]

 

Essuyons nos larmes chers compatriotes et amis du Mali.
526257_208260809295536_1530642675_nVous n’êtes pas contents d’Alger !! Hey mes amis je vous en prie, on doit plutôt s’estimer heureux, on a eu des représentants à Alger ; vous savez à Yalta y avait aucun allemand, même pas De gaule le roi des gaulois, qui aujourd’hui barkhane par ci, et serval par là.
Paariz la capitale de la France a été occupée, la circulation sur les champs Elysées coupée, Matignon assiégé, De gaule s’est enfuit à Londres pour demander secours.etil Ya eu Normandie avant konnandie chez nous..
Bamako est resté comme tel, même si à Koulouba ATT a sauté par-dessus  le mur, Diancounda fut giflé, puis Sanogo escorté jusqu’ à yelimané, les rebelles accueillis par des crevettes, et enfin IBK intronisé vive le roi, mais tout ça c’est entre nous.
Alors essuyons nos larmes et disons merci à papa hollande, je ne veux même pas imaginer iyad à Bamako, pour ceux qui seraient restés…
 Vous voyez l’Allemagne tête de l’Europe aujourd’hui !! Elle a été divisée en deux, on les a dit pas de munition, plus jamais d’armée, et pourtant elle est le moteur de l’Europe aujourd’hui.
Les russes ont perdu 20 millions d’âmes, les japonais ont reçu deux bombes sur leur tête.
Alors chers compatriotes prenez les mouchoirs, les kleenex essuyons nos larmes, on a ce qu’on mérité, si on change le pays changera, Dieu n’a rien à avoir avec notre situation, et ce n’est point une fatalité.
Diop ne peut pas ne pas signer, IBK ne peut pas ne pas accepter, et choguel ne peut pas ne pas lire les communiqués, mais les rebelles n’ont rien à perdre donc tout à gagner.
Heureusement pour nous tous elle continue à tourner la roue de l’histoire, on peut toujours lutter pour reprendre notre place et même aller de l’avant, ou croiser les bras et êtres dans les oubliettes.
Faites ce que je dis, pas ce que je fais, entre temps moi je suis MENAKA
AgMai