NDI; Sécurité au sahel, Defis nationaux et enjeu sous régional

by

[ A+ ] /[ A- ]

NDI

Partager leurs connaissances sur les enjeux relatifs au secteur de la sécurité, développer une perspective sous-régionale et un cadre d’échange et de communication continue et enfin renforcer leurs capacités à jouer un rôle efficace dans le domaine de la gouvernance du secteur sécuritaire, c’est du moins ce qui ressort des objectifs visés par Le NDI à travers l’organisation d’un atelier d’échanges de trois jours des parlementaires commissaires en charge de la Défense et de la Sécurité entre parlementaires de trois pays du sahel le Niger, le Burkina et le Mali.

 

Nulle doute qu’aujourd’hui aucun pays a lui seul ne pourra trouver de solutions au problématique de la sécurité d’où un partage d’expérience, une vision commune et une synergie d’action sont nécessaires car les enjeux sont transfrontaliers. Le présent atelier vient a point nommé car il jettera les bases d’une coordination d’actions entre le Burkina, le Niger et le Mali.

Quelques experts du secteur et les Présidents de commission parlementaires des trois pays concernés, nous livrent leurs impressions:

Honorable Illa Oumarou

Président de la Commission de Défense et de Sécurité de l’AN du Niger

IM_0338

‘’Compte tenu des menaces sécuritaires qui pèsent sur le sahel, un atelier d’échange nous permettra, nous parlementaires d’être outillés c’est nous qui votons les lois budgétaires pour équiper nos forces de Défense et de Sécurité, outillé aussi pour légiférer sur les questions de sécurité qui ne sont plus nationaux mais transnationaux.

Colonel-Major Ouedraoga Boureima

Président de la commission des Affaires Étrangères, de la Sécurité et de la Défense au Conseil National de la Transition du Burkina

ouedraogo

Je trouve que cette rencontre va nous permettre de nous retrouver d’échanger et de faire un partage d’expériences et puis d’avoir de bonnes manières pour conduire nos différentes missions qui nous sommes assignées. Nos attentes sont de pouvoir puiser certaines expériences de nos ainés parlementaires du Mali et du Niger qui ont un passé parlementaire assez solides pour pouvoir tirer des avantages par rapport au travail que nous sommes entrain de mener au Burkina Faso, au niveau du CNT.

Honorable Karim KEITA

Président de la Commission Défense et Sécurité de l’AN du Mali

fiston

‘’’Je me réjouis du choix du Mali pour abriter l’atelier, j’invite mes collègues parlementaires a saisir de pareilles opportunités pour renforcer la coopération afin de parvenir a mettre sur place des textes cohérents pour la bonne gouvernance du secteur de la sécurité…. Et d’ajouter “” …ce n’est qu’ensemble que les défis bien que nationaux avec des enjeux sous régionaux et même régionaux trouveront des solutions’’’

L’Honorable Karim Keita joint sa voix a celle de ses prédécesseurs pour ‘’remercier le NDI et le Royaume du Danemark pour l’initiative’’’.

L’Inspecteur General Ibrahima DIALLO

Coordinateur de la Reforme du Secteur de la Sécurité au Mali

BRA DOS IG

L’initiative est a saluer car lorsqu’on parle de Gouvernance, on touche au cœur du problème. La plupart des problèmes que nous connaissons sont des problèmes de gouvernance. Il est donc bon que ceux qui sont chargés de la question de la sécurité sachent de quoi il s’agit afin de pouvoir bien exécuter leur mission de contrôle de ce secteur là. Les problèmes sécuritaires ne sont plus nationaux reconnu l’inspecteur Général a son tour, ils sont transnationaux donc réunir les parlementaires de ces trois pays est une très bonne initiative et permettra une collaboration entre eux, une coordination d’actions. Et de continuer que <Parcequ’on ne fait bien que ce qu’on connait, alors la maitrise du sujet par les parlementaires, en tant qu’’ élus de la nation qu’ils soient imprégnés des reformes de la gouvernance du secteur de la sécurité vient a point nommé et ne peut que les aider dans leur mission du contrôle de l’action gouvernementale. Vivement un atelier d’échanges de l’exécutif et des organisations de la société civile vu l’importance de la question.

A la question de savoir a quand ces autres ateliers Mr Christopher FAMONYOH de rassurer que l’initiative s’étendra a tous les acteurs.

TOURE Hamidou ElHadji