MINUSMA: Seconde réunion de la Commission Technique de Sécurité à Bamako

by

[ A+ ] /[ A- ]

La CMA (Coordination des Mouvement de l’Azawad) ne manque aucune occasion pour montrer sa mauvaise foi à œuvrer pour la Paix et la Réconciliation Nationale.

La suspension de sa participation à toutes les rencontres susceptibles de faciliter la mise en œuvre de l’Accord d’Alger en est un signe palpable.

Communiqué de presse de la MINUSMA en date de ce jour

Bamako, le 18 septembre 2015 –

La seconde réunion de la Commission Technique de Sécurité (CTS) s’est tenue hier au siège de la MINUSMA à Bamako sous la présidence du Commandant de la Force de la Mission, le Général Michael Lollesgaard. Les membres de la Coordination des Mouvement de l’Azawad  (CMA) étaient absents.

Parmi les points abordés durant cette réunion figuraient les violations du cessez-le-feu au Nord-ouest de Goundam, ainsi que celles autour de Anefis et Aguelhok. Le Commandant de la Force a exhorté la Plateforme à revenir aux positions qu’elle occupait au 20 juin 2015, date du parachèvement de l’Accord de Paix. Il a également saisi cette occasion pour lancer un appel à la CMA d’en faire de même.

Le Commandant de la Force a par ailleurs souligné que toute tentative de la part des parties signataires à se déplacer au-delà des positions qu’elles occupaient au 20 juin, constitue une violation du cessez le feu.

La problématique du cantonnement a également été abordée. A ce sujet, la Plateforme a exprimé ses 6 préférences en matière de sites de cantonnement. Le Commandant de la Force salue cette avancée et a indiqué qu’une reconnaissance des sites sera effectuée par la MINUSMA. Au même titre, la Coordination est invitée à faire part dès que possible, de ses préférences afin que le processus de validation soit finalisé d’ici la mi-octobre. Sur ces 12 propositions, 8 sites de cantonnement seront au final retenus.

Lors de la réunion, la Plateforme a proposé d’initier les patrouilles conjointes dans les meilleurs délais, avant même que le processus de cantonnement ne soit entièrement lancé. La MINUSMA présentera cette proposition à la Coordination, tout en souhaitant vivement sa participation au sein de tels dispositifs.

La prochaine réunion de la CTS est prévue le 29 septembre.
A cet effet, la MINUSMA souhaite la participation de toutes les parties aux fins d’accélérer la mise en œuvre des mécanismes attendus dans le cadre de la CTS.

mise en ligne Hamidou El Hadji TOURE

20150912 – Seconde réunion de la Commission Technique de Sécurité à Bamako -1