Lutte contre la Radicalisation et l’Extremisle violent: Atelier regional des jeunes du G5 Sahel

by

[ A+ ] /[ A- ]

Vendredi 7avril 2018 c’est une salle presque comblée qui a été le théâtre de l’atelier régional de définition de mécanisme de mise en oeuvre des activités du plan d’action retenues pour la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent dans les pays du G5 Sahel organisé par le Réseau des Jeunes du G5 Sahel.
La cérémonie d’ouverture était placé sous la Présidence du Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne Mo’sieur Amadou KOITA et financée par le partenaire naturel Human Secirity Council (HSC) représenté par Docteur Théophile DJEDJEBI.
Vendredi 7avril 2018 c’est une salle presque comblée de la Residence MICASA sise a l’ACI 2000, qui a été le théâtre de l’atelier régional de définition de mécanisme de mise en oeuvre des activités du plan d’action retenues pour la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent dans les pays du G5 Sahel organisé par le Réseau des Jeunes du G5 Sahel.
La cérémonie d’ouverture était placé sous la Présidence du Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne Mo’sieur Amadou KOITA et financée par le partenaire naturel Human Secirity Collective (HSC) représenté par Docteur Théophile DJEDJEBI Senior Programm Manager
Trois discours ont émaillé la cérémonie d’ouverture, d’abord l’allocution de Monsieur Sidy Aly Ben BAGNA,  President du Reseau Des Jeunes du G5 Sahel.
Trois discours ont émaillé la cérémonie d’ouverture, d’abord l’introduction de l’atelier par Monsieur Sidy Aly Ben BAGNA,  President du Reseau des Jeunes du G5 Sahel qui a avec la permission du Ministre demandé la récitation de l’hymne national du Mali.
Selon le President du reseau des jeunes, la radicalisation et ses consequences , int un impact nefaste sur le monde zntier en general et particulieremznt sur leq pays de la region sahelienne à l’instar du Nord et du Centre du Mali et du phenomene Boko Haram, tounours selon Monsieur Ben BAGNA, il faut dès alors des réponses immédiates et des actions à long terme.
Aux vus des défis auxquels sont confrontés la jeunesse du Sahel, il est indispensable de renforcer la réflexion, afin d’amener des propositions dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent et permettre un plaidoyer sur le recensement des lieux de culte et aussi la régulation du discours religieux. Aussi trouve t il qu’il est important de mieux informer les jeunes sur les préceptes de l’islam et de la bible pour les  protéger cintre toutes les formes de proxénétisme radical ceci afin de contrer la radicalisation.
Ensuite c’est au tour du partenaire HSC (Human Security Collective) d’intervertir pour remercier le réseau des jeunes du G5 Sahel en qui son organisation a trouvé un partenaire sincère dès le début de la collaboration, puis le Docteur Théophile Djedjebi a exprimé toute leur attente de voir les deux jours d’atelier aboutir à la planification d’activités retenues sur les trois ans à venir.
Le gâteau sur la cerise fit le discours d’ouverture de Monsieur Amadou KOITA qui salué les efforts que le gouvernement de la République du Mali est entrain de déployer avec ses partenaires pour prévenir et contrer la radicalisation et l’extrémisme violent dont les jeunes sont les premières victimes. Monsieur le Ministre a souligner qu’en. Plus des questions de développement, les pays du G5 Sahel font face, depuis un certain temps, à d’autres défis comme l’extrémisme violent, la radicalisation et le terrorisme.
Toujours selon Monsieur le Ministre, plusieurs actions, tant aux plans national, sous régional qu’international, ont été entreprise parmi lesquelles : l’adoption par le Gouvernement malien du Document de Politique nationales de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, la création de la force conjointe du G5 Sahel par les Chefs d’État des  pays du G5 Sahel la création du réseau des jeunes du G5 Sahel, etc..  Au Ministre de dire, au nombre des actions, comment ne pas évoquer l’adoption par les autorités maliennes de la politique nationales de la citoyenneté et du civisme et de son plan d’action 2017-2020 qui permettra selon la vision du Président de la République  permettra de créer un modèle de citoyen pétri de valeurs de civisme et de civilité, doté d’un sens élevé de la patrie et pouvant résister à la tentation de tous les réseaux criminels d’où qu’ils viennent.
C’est un ministre tees heureux de procéder a l’ouverture de cet atelier qui a exhorter les participants a donner le meilleur d’eux pour proposer des recommandations qui contribueront certainement a des prises de décisions permettant a la jeunesse du G5 Sahel de se promouvoir et de se développer dans un monde sécurisé et prospère.
Notons que les participants venaient des régions de Gao, Tombouctou, Mopti à l’intérieur et aussi du Burkina, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.
Hamidou Elhadji TOURE