”La Fondation Aly Farka TOURE n’a pas d’accompagnement” dixit Aly GUINDO Coordinateur de la FAFT

by

[ A+ ] /[ A- ]

Ce Vendredi nous avons rencontree Monsieur Aly GUINDO Coordinateur de la Fondation Aly Farka TOURE (FAFT), c’est avec un regret qu’il dénonce le manque d’accompagnement a la Fondation.

Monsieur GUINDO répond a nos questions suivez l’interview.

Malimedias.com : Pouvez-vous en quelques mots nous présenter la fondation Aly Farka Touré ?

Monsieur GUINDO : La Fondation Ali Farka TOURE est une Fondation créée pour perpétuer les œuvres de Ali Farka. La Fondation a été créée en 2004 par des amis de Ali Farka Toure avec son aval, parce qu’elle est créée du vivant d’Ali Farka lui-même et des amis autour de lui. Les gens pensent que cette Fondation est à titre posthume. La Fondation a été lancée le 29 Janvier 2005 au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles lors d’un concert duo Ali et Toumani Diabaté, malheureusement Ali est décédé deux ans après la création de la Fondation.

???????????????????????????????

Malimedias.com : Comment se porte la Fondation aujourd’hui ?

Monsieur GUINDO : Bon, je dis que la Fondation se porte bien. On fait ce qu’on peut, parce que vous savez la Fondation n’a pas d’autre accompagnement ; ni du Gouvernement, ni de l’Extérieur. C’est les membres de la Fondation qui se battent comme des beaux diables. Donc je profite de cette occasion pour un remerciement à Amadou Diadie Sangaré qui est l’administrateur délégué de la Fondation et qui accompagne la Fondation à 99,99 pour cent.

Malimedias.com : On ne sent pas très bien la Fondation, est-ce un manque de fonds ou un problème organisationnel ?

Monsieur GUINDO : Bon tu sais la Fondation est focalisée sur une date c’est-à-dire la date d’anniversaire du décès d’Ali Farka qui est le 07 mars, bon en dehors de nos activités timides, moi je ne dis pas qu’on ne sent pas la Fondation parce que cette année en dehors de l’anniversaire de Ali, la Fondation a fait quelques activités ; je veux dire on a distribué des instruments à des artistes, on a fait deux activités musicales : une activité au niveau de l’espace culturel Toumas et une activité au niveau de la Galerie Medina. Donc en dehors de cela en sourdine, on appuie également des jeunes artistes soit quelqu’un qui veut sortir sa cassette qui n’a pas de fonds, soit quelqu’un qui veut prendre contact avec d’autres grands artistes. Mais quand même ce n’est pas un truc qu’on médiatise ou on fait de bruit autour.

Malimedias.com : Sachant que la réhabilitation et l’apprentissage des instruments traditionnels de musique sont entre autres des objectifs de la fondation AFT, que faites pour aider les jeunes artistes dans la revalorisation et l’apprentissage des instruments traditionnels ?

Monsieur GUINDO : Bon je profite de l’occasion pour informer que ce projet nous tient à cœur parce que la Fondation est en train de prendre des contacts avec des partenaires extérieurs qui ont déjà donné leur aval pour créer un centre multifonctionnel de préservation des instruments traditionnels. Donc on a un partenaire en Belgique; le mois prochain d’ailleurs, on doit se rencontrer pour essayer de voir comment en synergie converger nos efforts pour mettre ce truc sur place.

Malimedias.com : 21Juin Fête de la Musique, 21 Octobre journée Internationale de la Musique, quelles activités prévoit la FAFT ?

Monsieur GUINDO : L’activité que nous prévoyons, vous savez depuis à peu près 06 mois, la Fondation a créée Ali Farka Band. La Fondation a regroupé tous les musiciens qui ont tourné et qui ont joué avec Ali avant son décès, le Festival sur le Niger, après Jazz à Ouaga, Jazz à Conakry et tout récemment à Dakar pour le Festival international Ali Farka TOURE qui a été organisé par Story blue. Donc on est impliqué, je veux dire dans tous les programmes au niveau de Bamako à l’Institut Français de Bamako, au Palais de la Culture d’ailleurs même le Dimanche prochain on devrait être impliqué à un concert. Malheureusement compte tenu du Ramadan ça a été reporté au mois prochain. Pour le 21 juin aussi on est programmé pour les activités.

Malimedias.com : Avez-vous un message ?

Monsieur GUINDO : Mon message est que vous êtes une structure jeune, donc je vous encourage vraiment, c’est un petit pas que vous êtes en train de faire mais j’aimerai quand même que ça soit des grands pas