Gouvernement-CDTM : Une convention signée

by

[ A+ ] /[ A- ]

Le ministère du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, chargé des Relations avec les institutions et la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) ont officialisé vendredi 21 août, une convention de partenariat relative à la défense des intérêts des militants de la CDTMDiarra-Racky-Talla-Travail-Fonction-publique-Reforme-Etat-chargé-Relations-institutions-conference-agent-cmdt-untm-300x200

Pendant près d’un mois, la Centrale démocratique des travailleurs, le Conseil national du patronat du Mali et le gouvernement se sont retrouvés sur la table de négociations autour de 33 points de revendications.

Sur les 33 points du cahier de doléances de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali, les négociations ont abouti à 30 points. 1 point retiré relatif à l’uniformisation de l’indemnité de résidence et 2 points d’octroi de passeports diplomatiques et de service aux agents du ministère des Maliens de l’extérieur et la nomination des agents auprès des ambassadeurs.

Selon la secrétaire générale de la CDTM, Dédéou Ousmane, le gouvernement vient de confirmer par ces négociations le respect des conventions 87 et 98 de l’Organisation internationale du travail qui consacrent la liberté syndicale et le droit de négociation collective par les autorités de la République du Mali.

“La promptitude dans le traitement de notre cahier de doléances afin de trouver des solutions idoines est le témoignage de l’attachement du gouvernement au vouloir vivre collectif. Les doléances étaient basées essentiellement sur l’amélioration du fonctionnement de certaines structures administratives, le développement du secteur informel et l’adoption de certaines primes aux travailleurs”, a-t-elle rappelé, exprimant son souhait de la mise en place d’un comité de suivi pour l’applicabilité des 30 points du procès-verbal.

Pour le ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, les engagements seront tenus. “Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour une bonne exécution du procès-verbal signé.  Pour ce qui est des deux points de désaccord, les discussions ne sont pas fermées. Ils seront analysés dans d’autres créneaux”, a-t-elle promis.

Bréhima Sogoba

source:  L’Indicateur du Renouvea