Billet : Mali, mon beau peuple est ce que ça va?

by

[ A+ ] /[ A- ]

Mais qu’est ce qui ne va réellement pas au Mali. De passage dans la rue ou dans un service public ou privé demandez à un malien et il vous répondra légèrement ça va.
Au fait est ce que ça va réellement chez le Maliens ?
Tous les instruments de mesures dont nous disposons affichent le vert signe de Ça va.
1- Pour une population de plus de 15 millions d’habitants seulement 60 000 sont fonctionnaires de l’Etat et perçoivent bon an mal an leur salaire à la fin de chaque mois.
2- Finalement ce ne sont plus les seuls dimanches qui sont jours de mariage, les mercredis, Jeudis et samedis viennent s’y ajouter et dans chacune des six mairies principales pas moins de 15 mariages suivis de leurs flots de cortèges et de « Soumou » ou de diner « high-class » et là, l’argent est distribué comme des petits gâteaux
3- Chaque jours un millier de bovins est abattu et consommé à Bamako selon lLa Fédération des vendeurs de viandes.
4- Arrêtez vous sur une hauteur et regardez autour de vous des immeubles en chantier ou déjà fini jaillissent de partout
5- Sur le marché il n’y a pénurie d’aucun produit de consommation

marchéindex
6- Arrêtez vous à une station juste pour 10 minutes et vous serez impressionner par la qualité et le nombre de véhicules personnels qui viennent faire le pleins de leur réservoir.
7- Si vous êtes allergique à la vue de l’argent ne regardez pas « Grand Soumou » ou « Africa Show » (Emissions télévisuelles culturelles) sinon vous risquez une attaque cardiaque tant l’argent est dispersé et jeté sur des cantatrices griottes et qui portent sur elles des bijoux de plus de 500 grammes d’or pur.
Voilà entre autre l’affichage de notre baromètre sur la vie du malien.
Par contre il y a de cela quelques jours, tous les maliens ont la peur au ventre pour cause la recrudescence de l’insécurité et de la violence des actes barbares et terroristes premier constat
Deuxièmement de tous les temps la justice n’a jamais existé pour les pauvres au Mali ; le riche et l’autorité ont toujours raison sur le pauvre citoyen même lorsqu’il a des preuves tangibles et l’ EID pour le citoyen n’est qu’un instrument folklorique pour le pseudo démocratie du Mali
Enfin vient s’ajouter la crise du foncier qui de notre point de vue se définie par l’explosion démographique dans le District de Bamako et les capitales régionales du sud ouest couronné par une spéculation foncière.
Enfin aucune des personnes que nous avions rencontrées ne sait exactement qu’est ce qui ne va pas au Mali à part nous dire qu’il y a la pauvreté et que les produits sur le marché sont inaccessibles au commun des maliens.
Si responsabilités il y en a situons les et que chacun prenne les dispositions relatives.
L’Etat, la Société civile, le citoyen qui est responsable de cette situation pour laquelle les maliens n’ont aucun nom?
Situation que nous appelons ici Crise Economique Mondiale.
Que doit faire l’Etat ? Rendre les produits disponibles et veiller à la justesse des prix
Que doit faire la Société Civile ? Veiller à la qualité des produits, à leur disponibilité et manifester tout dérapage constaté de la part de l’Etat
Que doit faire le Citoyen ? Respecter les symboles de l’Autorité de l’Etat, dénoncer tout suspect et participer aux regroupements de la société civile
Ainsi les rôles repartis, les partitions jouées par chacune des composantes le Mali retrouvera sa splendeur et sa grandeur dont rêve chaque malien ;
Hamidou ElHadji TOURE