Mali: Religion la plaisanterie etait de maivais goût

by

[ A+ ] /[ A- ]

A l’instar de beaucoup de communautés de part le monde, les maliens ont manifesté leur mécontentement face aux propos dits tenus par le Président Emmanuel Macron suite à la décapitation d’un enseignant qui aurait caricaturé le Prophète des Musulmans (Paix et bénédictions sur lui ).

Hier mercredi la grande mosquée de Bamako, capitale du Mali à récusé de monde sur invitation du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) et avant cet événement ayant mobilisé des centaines de musulmans, une francophobie a comblé les débats sur la toile mondiale, dans les grins et même dans les familles.
Si d’aucuns s’évertuent à insulter Macron et la France, d’autres pensent que l’islam est plutôt une religion de paix, de tolérance et d’amour.

 

Certains leaders religieux parmis comprennent le Très respecté et éclairé Mahamoud DICKO pense plutôt que le débat est un non lieu car personne ne peut attribuer un visage au Prophète béni de l’islam à plus forte raison le caricaturer.

Certains sont allés jusqu’à demander de suivre le mot d’ordre de boycott des produits français prôné par le Président turc qui semble t il a un différend avec la France seulement au Mali pays ami et partenaire privilégié de la France, la cloche sonne très mal.

Boycotter les produits français relève de la pire ignorance pour un pays qui ne produit même pas un fils a coudre et dont la consommation est quasi étrangère.

Les quelques intellectuels qui induisent la majorité analphabète en erreur ne se prive jamais du plaisir de consommer les choses qu’ils prétendent être des produits français

La France a été aux côtés du Mali dans des moments très difficiles en rappel l’intervention de l’armée française à Konna quand les Djihadistes étaient en passe de venir dîner à Bamako, pour un dernier rappel un accord de prêt de plus 95 million d’euros vient d’être signé suite à la visite au Mali du Ministre de l’Europe Ministre des Affaires Étrangères Yves Le Drian en début de semaine.

Il nous revient que la terre sainte de la Mecque a considéré ce fait comme un nom lieu alors pourquoi des pays comme le Mali qui a pour référence l’Arabie Séoudite en matière de pratique de l’Islam doit s’engager dans ce jeu qui a notre avis n’est qu’une duperie de plus pour appauvrir les pays déjà sous-développés qui cherchent leur salut dans la religion (Christianisme, judaïsme et musulmane.

Au Mali ce qui est plutôt déplorable c’est ce nombre impressionnant (95%) de musulman qui s’adonne à des pratiques condamnées par la religion notamment la fréquentation des charlatans et bien d’autres pratiques sociales qui sont incompatibles avec la vrai dinalislamiya ( la vraie religion islamique).

Quand tu veux te battre contre un plus fort que toi, rassures toi qu’il y a des gens prêts à vous séparer dit un proverbe africain.

MaliMedias Touré